Le terroir de Château Malescasse, un terroir de graves

Situation et terroir

Un superbe terroir de graves

Le long de l’estuaire de la Gironde, ils s’échelonnent en un chapelet serré : des noms tous plus prestigieux les uns que les autres. Margaux ouvre le bal, puis lui succèdent Saint Julien, Pauillac et Saint-Estèphe. Entre eux, s’insère la commune de Lamarque, mitoyenne de Margaux, voisine aussi de Moulis. Ici, douceur du climat et sols profonds constituent un environnement exceptionnel pour produire des vins d’un merveilleux équilibre.

Située dans le strict alignement de Margaux au sud et de Saint-Julien, au Nord, la commune de Lamarque constitue le point le plus élevé du Médoc, à quelques 30 mètres au dessus du niveau de la mer.

Les 40 hectares de vignes du château Malescasse couronnent ces fameuses croupes graveleuses, appellation traditionnelle médocaine désignant ces collines aux courbes très douces, formées de larges nappes d’alluvions déposées au quaternaire par la Garonne. Composées en proportions variables de sables, de graviers et d’argile, en couche plus ou moins épaisse, elles recouvrent la roche-mère calcaire : ce sont elles qui détiennent le secret des grands vins de la rive gauche. Ces sols pauvres et bien drainés, alliés à la douceur océanique du climat subliment les grands cépages médocains : cabernets et merlots trouvent ici depuis des siècles une distinction rarement égalée ailleurs.

Le vignoble de Château Malescasse est constitué de 40 hectares d’un seul tenant. Il bénéficie donc d’une très belle homogénéité. Et les subtiles nuances d’une parcelle à l’autre contribuent à déterminer sa complexité et son équilibre.