Notre philosophie

Révéler le terroir

Pour conserver l’identité de chaque millésime et celui du terroir, le Château Malescasse travaille en complicité avec la nature. Un rôle qu’il définit plutôt comme celui d’accompagnant et de révélateur.

Un exigeant travail à la parcelle

Afin de mieux connaître les subtilités de Château Malescasse, plusieurs sondages pédologiques ont été effectués. Ils ont permis d’ajuster au mieux cépages et porte-greffes de chaque parcelle, à l’issu d’un important programme de replantation. La densité de l’encépagement a également été augmentée : elle est passée en l’espace de 3 ans de 6600 à 10 000 pieds hectares.

Chaque parcelle fait l’objet d’un suivi vigilant tout au long de l’année et il n’y a pas de recette toute faite applicable à l’ensemble du domaine. Tout repose sur un travail méticuleux, fondé sur une observation permanente de la vigne et de son développement au cours de son cycle végétatif. Cultivé en lutte raisonnée, c’est-à-dire avec les traitements les plus ciblés, l’objectif de l’équipe du Château Malescasse est d’instaurer un équilibre naturel entre la vigne et son environnement. Aussi, en fonction de sa personnalité et des cépages qui la composent, chacune des 28 parcelles est travaillée séparément, selon ses besoins propres. Elle est perçue en quelque sorte comme un élément singulier qui participera à l’harmonie de l’ensemble.

De l’orge dans les vignes

Effeuillage, échardage, vendanges vertes, travail du sol sous le pied ou travail intégral sont autant de variables d’ajustement. En revanche, la plantation de céréales entre les rangs a été étendue à l’ensemble du domaine : elle permet de manière naturelle et efficace de décompacter les sols et donc de favoriser la vie des micro-organismes. Elle constitue aussi un excellent moyen de fournir un engrais vert. Enfin, ce couvert végétal permet de réguler la vigueur naturelle de la vigne, notamment des plus jeunes.

Conformément à la philosophie des vignobles Austruy, les interventions humaines n’ont pas d’autre objet que d’accompagner la vigne dans un contexte chaque fois unique : le millésime.