Hier et aujourd’hui

Une renommée ancienne

Depuis le début du XIXème siècle, les vins fins de Château Malescasse figurent dans les annales des courtiers.
Ils constituaient déjà une valeur sûre et prisée du grand négoce bordelais. La permanence de leur beau terroir de graves s’exprime depuis des décennies par un profil d’une grande élégance.

Hier …

Situé à Lamarque, entre Margaux et Saint-Julien, le Château Malescasse a été construit en 1824 dans le plus pur style néo-classique de l’époque. C’est à la famille Renouil qu’on doit le choix de ses lignes gracieuses. Il apparaît alors régulièrement dans les annales des courtiers. Comme bon nombre de prestigieux domaines, il connait diverses fortunes, au gré des crises qui agitèrent régulièrement le monde viticole et de ses différents propriétaires plus ou moins inspirés. En 1970, une figure du Médoc l’acquiert : Guy Tesseron, originaire de Cognac est déjà à la tête de deux autres beaux crus, Lafon-Rochet à Saint-Estèphe et Pontet-Canet à Pauillac.
La viticulture est alors en plein marasme pourtant Guy Tesseron croit en ces terres bien situées. Avec son fils Alfred, il a à cœur d’en restaurer les bâtiments et surtout d’en replanter le vignoble. En 1992, Château Malescasse a retrouvé sa taille originelle de 40 hectares de vignes. Il est alors racheté par le groupe Alcatel-Alsthom.

Soucieux de se recentrer sur son cœur d’activité, le groupe de télécommunications le cède en 2012 à Philippe Austruy.

Aujourd’hui …

Philippe Austruy, acteur important du secteur de la santé, est aussi un amoureux du vin, un univers dans lequel il n’est pas novice : Voilà déjà 15 ans qu’il est en effet à la tête de la Commanderie de Peyrassol, un fleuron provençal auquel il a su brillamment redonner toutes ses lettres de noblesse.

A la recherche d’un cru bordelais, il jette son dévolu sur Château Malescasse dont le potentiel ne lui a pas échappé : en l’espace de 3 ans, le chai est entièrement rénové, le vignoble, restructuré en profondeur et la ravissante chartreuse rénovée a même retrouvé son toit d’ardoises d’origine. Aujourd’hui, Château Malescasse figure parmi les domaines les plus exigeants du Haut-Médoc.