Chai et vinification à Château Malescasse

Chai et vinification

Un respect absolu des raisins

Rénové par les architectes Marie-Amelie Austruy et François Castillon, le nouveau chai de Château Malescasse assure les meilleures conditions techniques pour prolonger le niveau d’exigence tenu à la vigne. C’est ici, dans cet écrin d’un noir velouté que va s’opérer la lente transformation des raisins en un grand vin.

Un outil de travail entièrement rénové …

Le lustre monumental du designer allemand Ingo Maurer pourra surprendre les visiteurs. Il apporte une touche humoristique à ce lieu dédié au sérieux et à l’excellence.

Pour assurer les sélections parcellaires menées en amont, une batterie de cuves en bois, en inox et en béton de différentes capacités permettent une mise en valeur optimale des différents jus selon leur personnalité.

Pour respecter totalement la qualité de la matière première, les raisins, après avoir été triés, sont acheminés dans les cuves de manière gravitaire. Ni pompes ni tuyaux n’en altèrent le précieux jus.

… au service d’un grand savoir-faire

De son arrivée au chai jusqu’à la mise en bouteille, c’est le même respect qui sous-tend tous les choix en cuverie et au chai. Méthodes douces et sélectives pour l’extraction des tanins et des composés aromatiques, cuvaisons longues, fermentations à des températures très contrôlées précèdent un élevage en barriques de chauffe moyenne. Elles proviennent de différents tonneliers pour augmenter encore la complexité des vins.

Dans un souci accru d’excellence, le premier vin n’excède pas, aujourd’hui, 45 % de la production. Quant au second vin, Le Moulin Rose de Château Malescasse, il est assemblé principalement avec les vignes les plus jeunes, et en fonction de ce que « dit » le millésime.